Lifestyle

La méditation : est ce que c’est vraiment pour moi ?

C’est la première question que je me suis posée quand j’ai décidé d’essayer pour la première fois cette pratique.
J’avais cette perception de la méditation comme étant une activité pour les gens déjà en paix avec eux-mêmes, capables de passer des heures assis en tailleur par terre, le sourire aux lèvres et les yeux fermés.
Si je n’avais pas complètement tort (certains peuvent vraiment y passer des heures), je n’avais pas compris l’essentiel : on pratique la méditation pour trouver la paix et le silence intérieur et surtout, il n’est pas nécessaire d’être un moine tibétain pour passer quelques minutes seul avec soi-même.

Me retrouver seule avec mes pensées…mouais

Avant d’essayer, l’idée de faire de la méditation m’apparaissait un peu comme la scène du film Mange, prie, aime. Vous savez, quand Julia Roberts est assise en tailleur dans un ashram et se décide à méditer et après 1 min seule avec ses pensées, elle se rend compte de deux choses : une minute c’est très long et les pensées ne s’extirpent pas seules de notre esprit.
Il faut avouer que l’idée de s’assoir seul dans le silence complet pour faire le vide n’est en aucun cas une situation commune pour les gens de notre époque. Nous sommes constamment entourés de bruit et sollicités par des ordinateurs/téléphone/télé/montres qui nous rappellent que la vie nous attend. C’est presque contre nature pour nous de tout éteindre et d’écouter l’absence de nuisances sonores et soyons honnêtes ça fait peur.
De fait, nous avons tous une multitude de pensées que nous essayons continuellement de réfréner. L’idée même de se retrouver seul et que toutes ses pensées viennent nous assaillir d’un coup sans que nous ayons un peu de musique ou quelques images Instagram pour nous protéger peut vraiment paraître effrayant.

Mais alors pourquoi le faire ?

Tout simplement parce que comme toute mauvaise herbe, les pensées néfastes pour notre esprit, on ne peut pas les ignorer en espérant qu’elles disparaitront d’elles-mêmes. Il faut les éradiquer mais pas d’une façon violente, à grands coups de (ciseaux). Non. D’une façon plus douce qui nous permet de ne pas les diaboliser. Les pensées négatives, nous en auront toujours, surtout si comme moi vous passez votre temps à vous poser des milliers de questions. Autant alors les inviter à entrer pour mieux les reconnaître les fois prochaines.
En effet, dans la méditation nous n’écartons pas les pensées qui nous polluent, nous devons les accueillir pour mieux les laisser partir. On les voit, on sait qu’elles sont là mais elles ne nous atteignent pas et on leur montre donc gentiment mais fermement la porte. Pour ma part, je trouve que cet exercice de visualisation de votre esprit comme une maison est assez pratique.
Au début, vous ne verrez peut-être pas les effets tout de suite. Laissez le temps à votre esprit de s’habituer à ce nouvel exercice. Vous avez passé peut-être 20/30/40 ans à vous laisser envahir par vos pensées négatives, il est fort probable qu’il faudra plus d’une séance pour changer cette habitude.
Pour ma part, c’est un outil qui me permet de retrouver le calme et de faire le vide. Je pratique la méditation quand je sens que je suis stressée et que rien n’y fait, je n’arrive pas à retrouver la paix. Ces quelques minutes me permettent de prendre du recul face à une situation, à me concentrer sur l’instant présent au lieu de ressasser un problème et à laisser aller. Quand j’ouvre les yeux, j’ai l’impression que je peux à nouveau me consacrer pleinement à mes proches et à moi-même.

Ok, j’ai compris, comment je m’y prends ?

Sachez que la méditation n’est pas nécessairement à faire dans le silence. Vous pouvez tout à fait débuter avec de la méditation guidée. Une voix vous dira quoi faire, vous n’avez qu’à suivre ses instructions. Pour ce faire, je vous conseille d’utiliser l’application Petit Bambou. Les séances sont courtes et personnellement je trouve la voix de la femme vraiment très chaleureuse et reposante. Elle permet vraiment d’apprendre à faire ses premiers pas avec la méditation tout en douceur et ne demande que de prendre 10 min de votre temps donc pas d’excuses. Si vraiment vous n’arrivez pas à trouver 10 min dans la journée, faites comme moi, faites-le avant de vous endormir, couchée dans votre lit. Vous serez dans un environnement rassurant et de plus, cela vous permettra de passer une nuit calme, faites moi confiance.
Pour ceux qui souhaitent vraiment être dans un silence complet, rien de plus simple. Trouvez un endroit calme ou vous assoir, couper votre téléphone et prévenez votre conjoint/enfant/chat que vous prenez quelques minutes pour vous. Commencez petit, mettez un chrono sur 5 min, vous pourrez alors vous concentrez sur votre respiration en toute tranquillité sans être tenté de checker votre horloge toutes les 20 secondes. Certains conseillent de fixer un objet fixe ou une bougie, personnellement je préfère pratiquer les yeux fermés. Cela dépend entièrement de vous.
Dans tout les cas, essayez de concentrer votre attention sur vos sensations, sur votre respiration et en essayant le moins de possible de réfléchir. Respirez. Ressentez. Laissez aller.
N’hésitez pas à me dire si vous avez décidé de vous y mettre et comment s’est passé votre première séance ! De même, si vous avez des questions ou que je peux aider en quoi que ce soit, j’en serai ravie !
Crédit photo : Kalen Emsley

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *